Sélectionner une page

Chacun voit le monde avec un certain angle de vue, en fonction de son expérience de vie. Certains sont d’éternels optimistes, alors que d’autres sont les spécialistes de la négativité.

Lorsque nous doutons de nous, nous nous enfermons volontairement dans un schéma mental limitant. Nous nous focalisons sur nos défauts et nos limites et occultons nos qualités et notre potentiel de développement. Nous voyons les choses sous un angle obtu et sommes persuadés que c’est la seule et unique manière de voir les choses. Nous sommes comme aveuglés par notre négativité.

Alors, que se passe-t-il dans notre cher cerveau et surtout comment changer cela ?

La neuroscience a démontré que le cerveau était malléable, c’est-à-dire que vous pouvez le reprogrammer en lui apprenant à développer d’autres manières de voir les choses. En élargissant votre perspective, vous vous donnez plus de choix, et c’est là la clé principale du changement. On appelle ce phénomène la plasticité du cerveau.

Concrètement, comment mettre cela en application ?

(1) le simple fait de comprendre que votre cerveau est malléable est déjà hyper libérateur

(2) prenez du recul physiquement : levez-vous et faites trois pas en arrière (ou grimpez sur une chaise) ; à présent observez cet autre vous qui est à quelques mètres devant vous ; qu’est-ce qu’il se dit ? A quoi pense-t-il ? Que ressent-il ? Qu’est-ce qui le limite ? Puis imaginez ce qu’il pourrait faire pour changer son état d’esprit. Enfin envoyez-lui une ressource (p.ex. du courage) du fond de votre coeur et redevenez cet autre vous afin de recevoir cette ressource.

(3) Donnez-vous l’autorisation de changer vos croyances! Imaginez ce que pourrait être votre vie en changeant votre opinion de vous ou de la situation que vous vivez : que ressentiriez-vous ? Que verriez-vous ? Qu’entendriez-vous ? Que vous diriez-vous ? Gorgez-vous de cette sensation pour l’ancrer dans votre corps.

(4) pour ancrer le changement durablement dans votre vie, il n’y a pas de miracle : répétez, répétez et répétez encore, à chaque occasion. Vous créerez une nouvelle synapse dans votre cerveau, synonyme de nouveau chemin possible pour votre cerveau. Sentier pédestre au début, la répétition le transformera avec le temps en autoroute.

Comme le dit Bruno Lallement, “les pensées créent la réalité”. En changeant votre état d’esprit, votre posture corporelle changera, votre ressenti changera, vous adopterez d’autres comportements et entrerez dans un cercle vertueux.

C’est tout le bien que je vous souhaite. Bon changement à tous!